Partenaires

CNRS
UPS



Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


accueil site > Présentation de l’unité

Le laboratoire souterrain

 

De très longue date existe en France une forte sensibilité au milieu souterrain, à sa découverte, son exploration et son étude. Pendant cinquante ans le Laboratoire souterrain en a été un témoignage et un aboutissement. Après de nombreuses années de gestation où l’on retrouve des grands noms comme Racovitza, Jeannel, Trombe, Gèze, le projet d’un centre d’étude spécialisé dans ce domaine prenait corps. Grâce à l’opiniâtreté, à l’enthousiasme et au dévouement du professeur Jeannel, c’était la création officielle en début de l’année 1948 du Laboratoire souterrain . Pourquoi Moulis ? C’est la richesse des Pyrénées en faune dite alors cavernicole, l’existence d’une grotte aménageable proche d’une ville (Saint-Girons)* et pas trop loin d’un campus universitaire (Toulouse). Sous l’autorité et l’impulsion du premier directeur, le professeur A. Vandel, membre de l’Institut, se mettait en place à partir de 1950 cet outil incomparable, envié par le monde entier, en raison de ses objectifs, de ses moyens, des possibilités expérimentales avec notamment l’aménagement d’une grotte-laboratoire, de son personnel hautement qualifié et de ses programmes. Le 26 juin 1954 le Laboratoire était officiellement inauguré. Durant plus de 50 ans d’activité et de bons et loyaux services le laboratoire a pu être fier de présenter un bilan positif et de montrer son rayonnement partout où les problèmes ayant trait au milieu souterrain tant sur le plan physique que biologique puisqu’une de ses spécificité a été la pluridisciplinarité.
Une trentaine de thèses d’Etat sont issues de Moulis, ainsi qu’une centaine de mémoires de 3e cycle, de DEA ou de maîtrise et un très grand nombre de publications dans des revues diverses et des colloques. Une cinquantaine de chercheurs tant français qu’étrangers sont passés par Moulis et bon nombre sont devenus des chefs de file dans les laboratoires où ils ont émigré ou tout au moins ont été et, restent encore, les maîtres à penser de la science souterraine. De grands noms ayant marqué l’écologie et l’évolution sont passés à Moulis : Margalef, Dobzhansky, Mayr, Kimura, Teilhard de Chardin….et bien d’autres.
 
 
A partir de janvier 2007 le laboratoire de Moulis est devenu la Station d’Ecologie Expérimentale et développe actuellement ses activités scientifiques dans le domaine des sciences du vivant au-delà de la Biospéologie et de la Biologie des espèces endémiques pyrénéennes, qui faisaient ses domaines privilégiés depuis sa création. Une nouvelle équipe se constitue en s’enrichissant de chercheurs, techniciens et étudiants en pointe sur les recherches en Ecologie évolutive. (Rayonnement du CNRS n°50 mai 2009 pp. 58-59)
 
* Deux grottes ont finalement été aménagées pour accueillir les espèces souterraines étudiées dont le Protée.
JPEG - 469.5 ko
Aménagement de l’entrée de la grotte de Moulis 1952
© CNRS
JPEG - 119.7 ko
Bassins d’élevage des Protées, grotte de Moulis 1962
©CNRS

meme rubrique :